Le printemps : synonyme d'allergies ?

March 22, 2018

Nombreux sont ceux qui redoutent l'arrivée du printemps et son lot d'allergies saisonnières : éternuements, larmoiments, nez qui coule, rhinite allergique, conjonctivite ...

 

 

L'allergie, est une réaction anormale du système immunitaire contre des éléments étrangers à l'organisme. 

 

L'allergie au pollen et aux graminées, est une variété d'allergie susceptible d'entraîner une inflammation des muqueuses nasales, appelée également rhume des foins, ou pollinose, correspondant à une forme saisonnière de rhinite causée par les allergènes comme les pollens transportés par le vent. Elle survient généralement au printemps, en mars et avril ou parfois de mai à juillet, en fonction des pollens présents et des graminées qui poussent à ces périodes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivant l'époque de l'année, on distingue plusieurs formes différentes de réactions ORL : rhume des foins, rhinite allergique, ...

  • La période du mois de mars au mois d'avril, avec la présence de pollen d'arbres :

    • Bouleau.

    • Platane.

    • Peuplier.

    • Saule.
       

  • La période allant du mois de mai au mois de juillet, avec la présence de pollen de graminées :

    • Dactyle.

    • Ivraie.

    • Fétuque.

    • Céréales.

 

 Et si les on pouvait vaincre les allergies avec la Naturopathie ?

 

Puisqu'il s'agit d'une sur-sollicitation du système immunitaire, une sorte de dérèglement, il convient d'agir en premier temps sur celui-ci en le renforçant. Notre système immunitaire prend naissance en partie dans nos intestins. Il convient donc de renforcer notre "barrière intestinale", cette muqueuse si fragile qui pourrait laisser passer des "allergènes" mais aussi soutenir la flore intestinale, autrement appelé le Microbiote.

Pour cela glutamine et probiotiques seront très utiles. 

 

Bien évidemment, une alimentation saine, "vivante" c'est à dire riche en nutriments, oligo-éléments et vitamines, est essentielle pour avoir un système immunitaire performant.

 

Les acides gras protègent les muqueuses des inflammations et sont nécessaires à la santé.

N'hésitez pas à varier vos huiles alimentaires (bio et de première pression à froid pour conserver la qualité des acides gras - à conserver au frigo pour les omégas 3) : noix, colza, chanvre, lin, cameline, carthame...  Consommer régulièrement des petits poissons gras, tels que sardines, maquereaux, anchois, saumons .... mais aussi des noix, des graines de chia ...

 

Les plantes seront un soutien incontournable car elles agissent non seulement sur les symptômes mais aussi sur la régulation des grandes fonctions d'équilibre de l'organisme. C'est ce qu'on appelle "le travail de terrain".

 

Certaines plantes contiennent des anti-histaminiques naturels : tisane de plantain, huile essentielle d'estragon (à mélanger avec une huile végétale).

 

On pourra également utiliser en gemmothérapie (macérats de bourgeons) des plantes comme le Cassis (Ribes Nigrum), l'Eglantier (Rosa canine), le Romarin (Rosmarinus officinalis)... 

Une récente étude des scientifiques de l'université de Californie du sud, montre que jeûner 3 jours booster le système immunitaire. En effet, pendant le jeûne, le corps est contraint de puiser dans ses réserves de glucose et de graisse ; un grand nombre de globules blancs est ainsi éliminer et augmente rapidement à la reprise d'une alimentation normale. 

 


Une cure détox de 3 jours à base de jus de fruits et légumes, permet donc d'éliminer les toxines, de mettre au repos le système digestion mais aussi de booster le système immunitaire.

 

Sources :

nationalpost.com, Dr JC Charrié (Médecine Intégrative), Phytoembryothérapie Dr Ledoux

 

 Pour plus d'informations : contact@naturopathe-provence.com ou 06 43 21 68 83

 

Please reload

Featured Posts

Focus sur la Spiruline

August 22, 2019

1/3
Please reload

Recent Posts

August 22, 2019

February 18, 2019